Allliances_mariage / pixabay ©

L’alliance, une promesse de fidélité

Dans quelques temps vous allez échanger vos alliances lors de votre mariage. C’est un moment important qui rappelle la fidélité de Dieu à son peuple, et le signe de votre amour.

Le temps de séduction, les longues fiançailles, Dieu l’a vécu avec son peuple. Benoît XVI revient sur ces passages bibliques pour rappeler la fidélité du « oui » que vous vous échangerez lors de votre mariage.

Lors de l’Annonciation. Marie était toute bouleversée, totalement dépassée par la proposition qui lui était faite :

« L’ange comprit son inquiétude et s’efforça aussitôt de la rassurer : « Sois sans crainte, Marie […] l’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre » (Luc 1, 30, 35). C’est l’Esprit Saint qui lui a donné la force et le courage de répondre à l’appel du Seigneur. C’est l’Esprit qui l’aide à comprendre le grand mystère qui est en train de s’accomplir à travers elle. C’est l’Esprit qui l’enveloppe de son amour et la rend capable de concevoir dans ses entrailles le Fils de Dieu.

L’alliance entre Dieu et son peuple

Cette scène constitue sans aucun doute le moment central de l’histoire de la relation de Dieu avec son peuple. Dans l’Ancien Testament, Dieu s’était révélé de façon partielle et de manière graduelle, comme nous le faisons tous dans nos relations personnelles. Il fallait un certain temps au peuple élu pour approfondir sa relation avec Dieu. L’Alliance avec Israël a été comme un temps de séduction, de longues fiançailles. Le moment définitif arriva donc, le moment du mariage, la réalisation de la nouvelle et éternelle alliance. A ce moment-là, devant le Seigneur, Marie représente toute l’humanité. Dans le message de l’ange, c’était Dieu qui faisait une proposition de mariage avec l’humanité. Et, en notre nom, Marie dit son « oui ». »

 

[…] « Chers jeunes, nous aussi nous devons rester fidèles au « oui » par lequel nous avons accueilli l’offre d’amitié que le seigneur nous a faite. Nous savons qu’Il ne nous abandonnera jamais. Nous savons qu’Il nous soutiendra toujours par les dons de l’Esprit. Marie a accueilli la « proposition » du Seigneur en notre nom. Tournons-nous alors vers elle et demandons-lui de nous guider dans les difficultés pour rester fidèles à cette relation vitale que Dieu a établie avec chacun de nous. Marie nous inspire, elle est notre modèle. Elle intercède pour nous auprès de son Fils et, avec son amour maternel, elle nous protège des dangers. »

Extrait de l'Angélus de Benoît XVI lors de la clôture des JMJ de Sydney, le 20 juillet 2008. Pour lire le texte intégral, rendez-vous sur le site du Vatican.

Par ailleurs, le Rituel romain de la célébration du mariage catholique précise en ses articles 5 et 8 :

« Le Christ Seigneur, faisant une créature nouvelle et renouvelant toutes choses, a voulu que le mariage retrouve sa forme et sa sainteté originelles, en sorte que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni ; et, pour que cet engagement indissoluble du mariage renvoie plus facilement au modèle de sa propre alliance nuptiale avec l’Eglise, et le signifie plus clairement, il l’a élevé à la dignité de sacrement. »

« Par le sacrement de mariage, les époux chrétiens signifient le mystère d’unité et d’amour fécond entre le Christ et l’Eglise et y participent ; c’est pourquoi, en embrassant la vie conjugale comme en acceptant et en éduquant leurs enfants, ils s’entraînent mutuellement à la sainteté et ils ont, dans le peuple de Dieu, leur place et leurs dons propres. »

À lire aussi