Couple sur un gâteau / jorn buchheim_fotolia

De bonnes bases pour un amour durable #Episode 3

Simonne et Louis sont mariés depuis 60 ans. Ils vous livrent leurs secrets !

Comment ça peut se faire ? Comment l’amour entre un homme et une femme peut-il durer aussi longtemps ? Certains fêtent même leur 70ème, 75ème, 80ème anniversaire ! Et pourquoi l’amour ne durerait-il pas toujours, puisque c’est le souhait de tous ceux et celles qui s’aiment ?

La première chose est peut-être d’être assez mûrs l’un et l’autre pour être capables de quitter ses parents et de commencer à deux, une nouvelle famille. Ayant choisi de partir en Afrique, nous avons forcément vécu cette séparation pour vivre, à deux, une vie entièrement nouvelle. Nous avons rencontré des situations que nos parents n’avaient pas connues et c’est ensemble que nous avons accueilli toutes les situations nouvelles.

Ensuite, admirer l’autre, partager son projet de vie, décider de tout faire pour sa réussite et son bonheur. S’adapter à l’autre, lui dire que telle de ses attitudes me surprend, et chercher ensemble comment se mettre d’accord…

Je sais bien que tu m’aimes !

Il faut dire qu’il y a 60 ans, quand nous avions 20 et 23 ans, ce n’était pas comme maintenant. En ce temps-là, quand un objet s’usait, s’abîmait ou se cassait, on ne le jetait pas, on le réparait. Dans un couple, pour l’amour, c’était la même chose ! Et c’est encore valable aujourd’hui… Un agacement, un avis contraire, une parole grinçante, une porte claquée, ça peut se réparer par « Excuse-moi pour tout à l’heure. Je ne voulais pas te faire de peine. Je te demande pardon »… Et on s’embrasse en répondant : « Je sais bien que tu m’aimes ! Mais la prochaine fois, fais un peu attention : au lieu de piquer une crise, tu peux sortir un moment et rentrer quand ta colère sera passée. » Et l’autre répond : « C’est vrai. Tu fais comme ça, toi. Bon. On s’assoit un peu et on reparle de tout ça calmement ? » « D’accord ! »

L’anecdote de Simonne

Le premier travail de Louis en Afrique, au Tchad, fut d’aider des jeunes couples de paysans à se regrouper pour former un nouveau village à 150km de chez eux. Là, ils trouvaient des terres à cultiver, avec des méthodes nouvelles. Louis partait toute la journée, ne rentrant qu’à la tombée de la nuit. J’ai appris à rencontrer les jeunes femmes du village et nous avons souvent réfléchi et travaillé ensemble.

Mais ce que je veux dire, pour notre couple, c’est l’importance des horaires…

Le matin, entre 6h moins 10 et 6h, le jour se lève.

Le soir, entre 17h50 et 18h, le soleil se couche.

Avant 6h, c’est la nuit. Après 18h ; c’est à nouveau la nuit. Avant 6h et après 18h, plus rien ni personne ne bouge au village ! Cela fait 12h de nuit ! Eclairés d’une lampe à pétrole assez efficace, nous avions du temps pour lire, pour bavarder tendrement, pour réfléchir à ce que nous avions vécu l’un et l’autre, pour prier puis dormir !

Vous pouvez retrouver le récit de leur rencontre et de leurs fiançailles dans les précédents épisodes.


 

À lire aussi