Couple / Pixabay ©

Aimer et être aimé

Nous avons tous une aspiration à l’amour, à aimer et être aimé ! Marie-Gabrielle Ménager nous invite à cheminer dans la joie du Don.

Comment durer dans le mariage grâce à quelques « méthodes corporelles d’émerveillement » ?

Tout d’abord en s’accueillant soi-même puis en recherchant toujours le bonheur de l’autre jusque dans l’intimité. Connaître son corps et le corps de l’autre est nécessaire pour cheminer vers une harmonieuse communion.

Pourquoi est-il important pour un couple de connaître le corps l’un de l’autre ?

Je donnerais deux raisons :

D’abord apprendre à s’accueillir telle qu’on est, particulièrement pour les femmes, nous permet de découvrir la beauté de notre féminité.

Deuxièmement accueillir toute la personne comme elle est, jusque dans son corps pour la comprendre et pour en prendre soin, permet de mettre en place une relation harmonieuse qui conduira le couple vers de grandes joies. Mais pour cela il y  a des règles, et je suis libre de les respecter ou pas : par exemple pour qu’une vigne soit belle, il lui faut la tailler, de l’eau, de la lumière, de beaux grains, etc

Il existe pour cela des méthodes, des moniteurs et même des applications web, comment faire le bon choix ?

Je préfère dire qu’il existe un chemin, plutôt qu’une méthode. Car il ne s’agit pas de  technique mais d’apprendre à  cheminer dans la joie du don.

Au début il sera nécessaire de comprendre le sens de votre démarche. Ecouter des couples qui vivent sur ce chemin.

Puis, pour être sûr du succès, il sera fortement conseillé de commencer avec un couple accompagnateur.

Quels conseils donneriez-vous pour se lancer ?

Tout d’abord, n’ayez pas peur ! Vous avez le droit de vous tromper, ce qui est essentiel est de cheminer, de ne pas se décourager. La joie du don sera plus grande.

Ensuite, ces « techniques » ou ces moyens de mieux se connaître existent depuis toujours, elles sont inscrites dans une logique écologie humaine tournée vers l’amour et la vie. Le fruit de ce chemin est de permettre au couple de ne jamais connaître la routine et de connaître des joies dans la durée.

Quelles sont les peurs que vous entendez le plus ?

Les peurs sont liées aux contraintes. Celle de l’abstinence. Ce qui est paradoxale car les sexologues découvrent que de plus en plus de couples choisissent de s’imposer des périodes d’abstinence de 5 à 6 jours pour renouveler leur relation conjugale.

Sans la pilule, le couple a peur de ne pas maîtriser sa fertilité. Mais quand un enfant arrive « malgré » la pilule, il n’est pas désiré. Et d’autres couples qui ont le désir d’un enfant restent infertiles. Connaître son corps est donc un chemin de sérénité, d’émerveillement, de fécondité, et de désir, pour vivre pleinement sa vie conjugale.

Ces techniques peuvent sembler repoussantes mais tout dépend du rapport que vous avez avec votre corps. C’est une belle occasion d’accueillir ce que vous êtes et d’apprendre à vous aimer.

Où trouver des informations, un accompagnement ?

-    Le site de la méthode Billings
-    Le site Billings Life
-    Le site du Cler Amour et Famille

Avez-vous des livres à conseiller sur ce thème ?

-    Intimité, sexualité, fécondité, d'Isabelle Ecochard et René Ecochard
-    Donne-moi des baisers de ta bouche : Balade en couple dans les jardins de la sexualité, de Sophie Lutz
-    La théologie du corps pour débutant, de Christopher West

 

À lire aussi