ordination / CM 51 ©
Sacrements

L' Ordination

Le sacrement de l’ordre est le sacrement qui permet de perpétuer la mission confiée par Jésus Christ à ses douze Apôtres jusqu'à son retour sur Terre.

Il permet à des hommes de recevoir dans l’Esprit Saint la charge de Servir Dieu et les hommes au sein de l’Église et dans le monde. Il en fait des représentants du Christ.

L’ordre indique un corps de l'Église, dans lequel on est intégré par le sacrement de l’ordination. Il se compose de trois degrés, qui sont irremplaçables pour la structure organique de l'Église : l'épiscopat (l'évêque), le presbytérat (le prêtre) et le diaconat (le diacre).

A chaque degré correspond une ordination spécifique :

  • L'ordination épiscopale fait de l'Évêque le successeur légitime des Apôtres et l'intègre au collège épiscopal, lui faisant partager avec le Pape et les autres Évêques la sollicitude pour toutes les Églises. Elle donne mission d'enseigner, de sanctifier et de gouverner.  Ainsi, il remplit la charge pastorale, aidé par ses prêtres et ses diacres.
  • l'ordination presbytérale marque le nouveau prêtre d'un caractère spirituel indélébile ; elle le rend capable d'agir au nom du Christ. Il est consacré pour annoncer l'Évangile, célébrer le culte divin, surtout l'Eucharistie, dont il tire la force pour son ministère, et pour être le pasteur des fidèles.
  • Le diaconat ordonne les diacres pour le service de l'Église. Sous l'autorité de son Évêque, il exerce ce service dans le cadre du ministère de la parole, du culte divin, de la charge pastorale et de la charité.

Qui peut recevoir ce sacrement ?

Contrairement aux six autres sacrements, l’ordination ne peut être demandée, c’est l’Église qui considère l'aptitude des candidats après leur préparation. Ce sacrement est réservé uniquement aux hommes ayant été baptisé, célibataires et qui ont la volonté de garder le célibat (sauf dans le cas des diacres permanent qui peuvent être marié).

Comment se déroule ce sacrement ?

Pour chacun des trois degrés, le sacrement de l'Ordre est conféré par l'imposition des mains sur la tête de l'ordinand par l'Évêque, qui prononce la prière conservatoire solennelle. Par cette prière, l'Évêque prie Dieu d'envoyer sur l'ordinand une effusion spéciale de l'Esprit Saint et de ses dons, en vue du ministère. L' ordrination est toujours célébrée dans le cadre d’une messe. Les gestes et les symboles employés dans la célébration de l’ordination sont particulièrement nombreux et variés.

Au début de la célébration a lieu l’appel des candidats par l’Evêque qui préside, exprimant ainsi le choix de l’Église. Le geste principal de l'imposition des mains est un geste d'appel de l'Esprit-Saint. Il s’accompagne d’une prière particulière, qui demande donc à Dieu la venue de l’Esprit Saint et de ses dons appropriés au ministère pour lequel le candidat est ordonné.

Pour l’ordination d’un diacre, seul l’évêque impose les mains. Pour celle du prêtre, tous les prêtres présents viennent faire ce geste après l’évêque pour signifier l’entrée du nouveau prêtre dans le presbyterium.

Le nouvel ordonné se vêt de la tenue de son ordre et des instruments de sa fonction.