© CM 51
Sacrements

Onction des malades : signe de la tendresse et de la miséricorde de Dieu

L'onction des malades est un sacrement qui apporte un réconfort dans la souffrance, un soutien dans l’épreuve, la Paix du Seigneur Ressuscité.

Il a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d'une maladie grave ou de la vieillesse. 

Il permet aux personnes concernées de traverser l’épreuve de la maladie. L’église demande à Dieu le soutien pour aider la personne à vivre cette période de maladie et le « Passage ».

« Quelqu’un parmi vous est-il malade, qu’il appelle les Anciens de l’Église et qu’ils prient sur lui, après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade ; le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon.» Lettre de Jacques 5,14-15. 

Qui peut recevoir ce sacrement ? 

Le sacrement des malades ne doit pas se résumer à l’extrême onction et  être considéré comme réservé aux mourants. Il s’adresse à tous les fidèles dont la santé commence à être dangereusement atteinte par la maladie ou la vieillesse même si le pronostic vital n’est pas engagé.  Ce n’est pas le sacrement de l’ultime étape mais un réconfort dans l’épreuve.

Habituellement, on ne confèrera pas ce sacrement aux malades inconscients ou ayant perdu l’usage de la raison.

Ce sacrement peut être reçu plusieurs fois. Par exemple, en cas d’aggravation de la maladie ou avant une opération lourde il peut être réitéré.

Il est normalement réservé aux fidèles ayant déjà reçu le sacrement de confirmation. 

Comment se déroule ce sacrement ? 

Le sacrement des malades est conféré par un prêtre. Il impose ses mains sur le malade et lui oint le front et les mains d’huile bénite, signe de force de vie. Le prêtre prie Dieu pour lui et le malade peut recevoir la communion ou participer à la célébration eucharistique.