Couple_mariage / phase4photography - fotolia.com

L’amour humain dans le plan divin

La théologie du corps ? Un terme compliqué pour parler simplement d’amour ! Bernard Leclercq, responsable de la pastorale des familles du diocèse de Reims, vous présente de quoi il s’agit.

La vérité sur l’amour

L’enseignement de l’Eglise sur la sexualité et le mariage est une « bonne nouvelle » parce qu’il s’agit de la vérité sur l’amour. L’amour vrai est possible, c’est l’accomplissement de la personne. Aimer et être aimé, c’est bien le plus grand désir du cœur de l’homme.

A l’image de Dieu

Dieu a créé l’humanité à son image et à sa ressemblance, en tant qu’homme et femme spécifiquement (Genèse 1,27). C’est dans la complémentarité des sexes que nous sommes image de Dieu. En tant qu’homme et femme, nous rendons visible le mystère invisible de Dieu. Dieu est en Lui-même une Communion de Personnes qui donne la vie. Les époux ne sont pas seulement image de l’amour de Dieu au sein de la Trinité, mais ils sont aussi l’image de l’Amour de Dieu pour nous.

Le sacrement du mariage

Le mariage, accompli et consommé dans l’union sexuelle, est « le sacrement primordial » au sens où, de manière fondamentale, c’est le signe que Dieu a choisi pour révéler sa vie et son amour au monde créé, nous dit saint Jean-Paul II. Même si l’homme, en chutant, s’est éloigné du plan que Dieu avait pour l’humanité, nous ressentons sa beauté, nous réalisons combien nous en sommes éloignés, mais aussi combien nous aspirons à la restauration de l’intention divine originelle !

Le don de l’amour

Ayant reçu l’amour de Dieu, nous sommes appelés à nous donner à Lui en retour, mais nous sommes également appelés à partager cet amour avec les autres (Matthieu 22,37-40). Le Concile Vatican II nous le rappelle : « L’homme, seule créature sur terre que Dieu a voulue pour elle-même, ne s’accomplit pleinement que dans le don sincère et désintéressé de lui-même ».

Le corps comme expression de l’amour

Jean-Paul II parle encore de la « signification sponsale du corps », c’est à dire de la capacité du corps à exprimer l’amour. Dieu nous a créé l’un pour l’autre. Je peux me donner à toi et tu peux te donner à moi ; nous pouvons vivre dans une communion d’amour qui donne la vie : l’image de Dieu, le mariage. Aimer comme Dieu aime produit la joie et la paix.

L’amour humain réunit dans un seul acte tous les aspects de l’homme et de la femme. L’acte conjugal demande une préparation de l’âme et du corps, de l’affectivité et de la sensualité. Le corps doit être traité avec respect et sainteté, en entier, dans sa dignité. Le mari respecte le corps de sa femme en ne l’instrumentalisant pas ; la femme respecte le corps de son mari en le reconnaissant, en le recevant. Il n’y a pas de communion entre les époux s’il n’y a pas de respect mutuel des corps !

On traite son corps avec sainteté grâce à la pureté du cœur, c’est-à-dire l’unité du cœur. « Vos corps ne sont-ils pas temple de l’Esprit-Saint ? » nous dit saint Paul.

Approfondir l’enseignement de Saint Jean-Paul II

La lecture des livres d’Yves Semen « La spiritualité conjugale selon Jean-Paul II » et de Mary Healy « Les hommes et les femmes viennent d'Eden » vous permettent d’aller plus loin sur le sujet.

L’idéal est de ne pas rester seul(e) devant ces lectures parfois compliquées. Certains diocèses ou paroisses proposent des parcours, n’hésitez pas à demander ce qui existe !

Pour aller plus loin, d'autres articles sur ce sujet :

L’amour chrétien et le mariage

L'amour conjugal, l’un des plus beaux miracles

Amour et sexualité

10 trucs pour mieux s’aimer - 7/10

Le mariage catholique : « fidélité, persévérance, fécondité »

 


 

À lire aussi