Fille et fleur / blend_images_fotolia

Les fiançailles : un temps de connaissance et d’initiation

Le terme de « fiançailles » vous paraît dépassé ? Pour savourer ce temps de préparation, lisez vite ce qu’en a dit le pape François lors de son audience du 27 mai 2015 !

Les fiançailles font appel à la notion de confiance, de familiarité et de fiabilité, selon le pape François. Le terme de familiarité signifie :
•    la découverte d’un appel de Dieu dans le mariage
•    et la liberté du lien conjugal à partir d’un engagement conscient autre que l’attraction et les sentiments.

Un travail actif et partagé, sur l’amour

Les fiançailles sont une période d’apprentissage réciproque des fiancés, en profondeur. Ce grand engagement, Dieu l’a déjà vécu lors de la Création du monde comme un « grand travail d’amour » : « Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon » (livre de la Genèse 1, 31). Le pape François souligne que « L’amour de Dieu créa les conditions concrètes d’une alliance irrévocable, solide, destinée à durer ».

Le mariage : un miracle de la liberté et du cœur

L’alliance d’amour entre l’homme et la femme est « une alliance pour la vie », elle « s’apprend et s’affine ». Le pape François alerte les couples pour éviter « une consommation de l’amour » ce qui nuit à la confiance et à la fidélité du don de soi. Les fiançailles focalisent la volonté de conserver ensemble quelque chose qui ne devra jamais être acheté ou vendu, trahi ou abandonné, aussi alléchante que puisse être l’offre.

L’alliance entre son peuple et Dieu est comme des fiançailles. Dans le Livre de Jérémie, Dieu rappelle que son peuple est sa « fiancée », Il a suivi ce parcours des fiançailles, puis a fait une promesse. Après cette longue route, Dieu épouse son peuple en Jésus Christ, il épouse l’Église en Jésus. Le peuple de Dieu est l’épouse de Jésus. Mais que de chemin !

Être fiancés et être mariés

Le pape François souligne que : « L’Église, dans sa sagesse, conserve la distinction entre être fiancés et être mariés — ce n’est pas la même chose — précisément en vue de la délicatesse et de la profondeur de cette vérification. Soyons attentifs à ne pas mépriser d’un cœur léger ce sage enseignement, qui se nourrit aussi de l’expérience de l’amour conjugal vécu avec bonheur. Les symboles forts du corps détiennent les clefs de l’âme. Nous ne pouvons pas traiter les liens de la chair avec légèreté, sans ouvrir une blessure durable dans l’esprit (1 Corinthiens 15-20). […] Les fiançailles sont un parcours de vie qui doit mûrir comme les fruits, elles sont une route de maturation dans l’amour, jusqu’au moment où elles deviennent le mariage. »

La préparation au mariage

Le pape François réaffirme l’importance des rencontres de préparation au mariage, « une occasion –souvent unique – de réfléchir sur l’expérience du couple » en profondeur. Ce « temps de connaissance réciproque et de partage d’un projet » permet aux couples de mieux se connaître à travers différents moyens dont le témoignage de conjoints chrétiens.

Parmi les appuis du couple, le pape François propose : la Bible, à redécouvrir ensemble, de manière consciente, la prière, dans sa dimension liturgique, mais aussi dans cette « prière domestique », à vivre en famille, les sacrements, la vie sacramentelle, la confession... dans laquelle le Seigneur vient demeurer dans les fiancés et les prépare à s’accueillir vraiment réciproquement « avec la grâce du Christ » ; et la fraternité avec les pauvres, avec les indigents, qui nous invitent à la sobriété et au partage. Les fiancés qui s’engagent en cela grandissent tous les deux et tout cela conduit à préparer une belle célébration du mariage de manière différente, pas mondaine, mais de manière chrétienne !

Comme Dieu aime son peuple : ‘’Que chaque couple de fiancés pense à cela et dise à l’autre : « Je ferai de toi ma fiancée, je ferai de toi mon fiancé ».’’

Les étapes du chemin ne doivent pas être brûlées. La maturation se fait ainsi, pas à pas.

Les fiançailles : un temps d’initiation

Les fiancés cheminent lors d’une initiation « à la surprise des dons spirituels avec lesquels le Seigneur, à travers l’Église, enrichit l’horizon de la nouvelle famille qui se dispose à vivre dans sa bénédiction. »

A la fin de cette audience, le pape François a invité les participants à prier la sainte Famille de Nazareth, Jésus, Joseph et Marie, à prier pour les fiancés. Il s’est également adressé aux fiancés : « Je prie spécialement pour tous ceux qui se préparent au mariage, et j’invite les communautés chrétiennes à les encourager et à les aider dans l’accomplissement de leur généreux projet. »

Bonne route de fiançailles !

Pour lire l’intégralité de l’audience du pape, rendez-vous sur le site du Vatican.

 


 

À lire aussi