© Fotolia - Tatiana

Denier : combien donner ?

Votre don est entièrement libre. Il n’y a pas de montant particulier, chacun donne en fonction de sa conscience et de ses moyens.

Même modeste, une contribution est toujours bienvenue : elle dit que le donateur se sent responsable de l’Eglise et de son fonctionnement.

Bon à savoir : si vous êtes imposable, le Denier vous donne droit à une réduction d’impôt de 66% des sommes versées. Donnez un peu, vous apportez beaucoup !

La vie de votre prêtre

Pour vivre, votre prêtre reçoit ce que l’Eglise catholique appelle « un traitement ». Avec les charges, le traitement des prêtres constitue 20% des dépenses d’un diocèse. Pour que votre prêtre puisse manger, se vêtir, se déplacer jusqu’à chez vous, être joignable sur son téléphone portable et accessible par mail, se former, être équipé pour sa mission, il a besoin de vous ! [Extrait de l’article : Votre prêtre vit grâce à vos dons]

Dans la Province ecclésiastique de Reims, le revenu moyen mensuel d’un prêtre est de 1000 €.

Un don de 200 € permet d’assurer le traitement d’un prêtre pendant une semaine.

Le don est déductible des impôts. Par exemple, un don de 200 € ne vous coûte que 68 €
Un don de 100 € ne vous coûte que 34 €.

Et si je n’ai pas les moyens de donner à l’Eglise ?

Lorsque vous faites un nouveau don, cela peut être l’équivalent d’une bière que vous ne consommerez pas ou d’un paquet de cigarette. Est-ce que vous ne pourriez-pas donner au moins 1€ par mois ? L’important est de prendre la décision de participer à la vie matérielle de l’Eglise. [extrait de l’article : L’Eglise, l’argent et l’économe]

À lire aussi