©Les Cunliffe - Fotolia.com
Actualités

Prières pour le Carême

Entrer en Carême

Entrer en Carême,
c'est ouvrir sa porte
et réapprendre à bouger, se déplacer, à vivre.
C'est refuser de rester figé sur ses positions,
ses dogmes ou ses certitudes absolues.

Entrer en Carême 
c'est aussi changer de cap.
Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger
par les coutumes des autres, leurs idées,
leurs habitudes, leurs langues, 
se laisser surprendre par la musique de l'autre
qui dit un autre rythme, un autre temps,
une autre chanson.

Entrer en Carême,
c'est aussi se mettre à l'écoute
de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages,
nous touche au coeur et nous arrache
non une larme, un billet de banque, un chèque,
mais un geste de pardon, d'amour ou de paix.

Entrer en Carême,
c'est se mettre à l'écoute
de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure,
celle qui ne profite pas de l'échec du faible,
celle qui n'exploite pas la naïveté
ou la sueur du faible.

Entrer en Carême,
c'est se mettre à l'écoute de l'Amour de Dieu;
pas un amour maquignon qui ne tient compte
que du tour de taille, de la beauté des yeux ou du regard,
un Amour qui vous apprend à lire autrement,
à parler, à partager, à se rencontrer autrement. 

 
 

Route de Carême

Seigneur,mon Dieu,
depuis le jour de mon baptème,
je chemine avec Toi. 
Tu es l'ami de mes jours de soleil 
et de mes nuits de brouillard,
c'est Toi que j'ai choisi,
aide-moi à T'aimer et à te rester fidèle ! 

Toi, jamais Tu ne m'abandonnes,
Tu es la lumière qui m'éclaire,
même au coeur des ténèbres. 
Tu es la source qui rafraîchit 
qui coule en moi et me redonne vie. 
Ton amour pour moi est si grand 
que même la mort ne T'arrête pas. 

Tu es le chemin, Tu es la vie nouvelle !
Donne-moi,Seigneur, 
sur ma route de Carême,
d'oser vivre Ta parole,
celle qui donne vie,
celle qui ouvre l'horizon,
celle qui repousse les ténèbres,
celle qui met l'homme debout. 

Donne-moi, Seigneur, 
sur ma route de Carême,
d'oser partager ta parole,
avec humilité et vérité.

 

Prière 

Seigneur Jésus, nous contemplons
cette Eglise que nous aimons,
avec ses limites et ses richesses.
C'est notre mère,
c'est pourquoi nous la respectons,
tout en rêvant qu'elle soit toujours plus belle.

Aide-nous, Seigneur, à construire une Eglise
où il fait bon vivre,
où l'on peut respirer,
dire ce que l'on pense :
une Eglise de liberté.

Qu'avec Toi, Seigneur,
nous sachions faire une Eglise
qui accueille au lieu de juger,
qui pardonne sans vouloir condamner,
qui annonce plutôt que de dénoncer :
une Eglise de miséricorde.

Dans cette Eglise ouverte,
Esprit Saint, Tu nous donneras
l'audace de faire du neuf.
Et puis chacun pourra prier dans sa langue,
s'exprimer dans sa culture,
et exister avec son histoire.

Une Eglise dont le peuple dira
non pas '' Voyez comme ils sont organisés ''
mais '' Voyez comme ils s'aiment ''.

Eglise d'ici et de partout,
Eglise des banlieues, des rues, des cités,
tu es encore petite, mais tu avances,
tu es encore fragile, mais tu espères.
Lève la tête et regarde
le Seigneur est avec toi. 

 

Quarante jours

Quarante jours
pour faire le tri,
pour se délester de ce qui est inutile
comme lorsqu'il faut traverser un désert,

Quarante jours
pour ne plus se contenter
de ''juste comme il faut''
pour sortir du strict minimum,

Quarante jours
pour éduquer le coeur et aimer,
apprendre à aimer, d'une façon neuve,
à la manière des premiers jours,

Quarante jours
pour éduquer l'esprit,
l'arracher à ses obsessions, à ses idées reçues,
et l'ouvrir à la nouveauté,

Quarante jours
pour éduquer le regard à dépasser
l'usure à travers l'écran
des masques et des apparences,

Quarante jours
pour marcher à un autre rythme,
pour changer de style, pour faire le ménage,
pour se purifier,

Quarante jours 
pour regarder les autres, pour regarder Dieu,
pour écouter la Parole du Christ et la laisser faire 
son oeuvre de redressement au secret de nos désirs,

Quarante jours pour être transfiguré,
Quarante jours pour grandir avec l’Évangile,
Quarante jours pour apprendre à vivre !

 

Source : Prier.be