© seb_compiegne-Fotolia.com

40 jours de Carême

Le Carême est célébré du mercredi des Cendres, le 5 mars au dimanche de Pâques, le 20 avril 2014. Pendant ces quarante jours les chrétiens du monde entier se préparent à célébrer Pâques.

« L’Eglise s’unit chaque année par les quarante jours du Grand Carême au mystère de Jésus dans le désert », Catéchisme de l’Eglise catholique, n° 540.

Qu'est ce que le Carême ?

Le mot "Carême" vient du latin "quadragesima" signifiant quarantième, le quarantième jour étant le jour de Pâques. Il est célébré depuis le IVème siècle.

Du mercredi des Cendres, à la nuit de Pâques qui nous montre que l’Éternité nous attend, il y a quarante jours de préparation.  Pour atteindre ce nombre symbolique, il faut enlever les cinq dimanches du Carême ainsi que le dimanche des Rameaux, qui ne sont pas des jours de pénitence. En effet, même pendant le Carême, nous sommes invités, le dimanche,à célébrer la Résurrection du Seigneur.

Le Carême n’est pas seulement un temps de sacrifice, c’est avant tout une invitation à nous concentrer sur Jésus-Christ. C'est un temps pour revenir à l’essentiel, se détacher de ce qui nous retient, s’ouvrir aux autres et se convertir au Christ pour accéder à la vraie liberté d’aimer comme Lui nous a aimé jusqu’à donner sa vie.

Le Carême est l'occasion pour les catholiques de manifester leur foi et leur Amour de Dieu. Cette période est marquée par la prière, l'aumône et le jeûne.

Le jeûne 

« Par le jeûne nous apprendrons à ne pas négliger la véritable nourriture, spirituelle, pour résister aux tentations de l’indifférence et du laisser-aller, de l’égoïsme et de l’orgueil, de l’argent et du pouvoir. » Benoît XVI, Rome le 17 février 2013.

Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf en cas de maladie. Il ne doit pas être veçu comme une punition ou une obligation, mais plutôt comme un moyen concret par lequel l’Eglise nous invite à croître dans le véritable esprit de pénitence. Le but est de rechercher une plus grande disponibilité intérieure pour commémorer la mort du Christ. 

Par exemple c'est un temps pour arrêter les sucreries, l'alcool ou ne pas regarder la télévision.

L'aumône

L’aumône nous rappelle que la vraie richesse n’est pas dans le matériel mais dans l’amour de Dieu. 

L'aumône ne se retrouve pas seulement dans un don aux plus démunis mais peut prendre la forme d'un engagement dans une association ou au sein de sa paroisse ou encore dans l'ouverture aux personnes isolées qui nous entoure. 

La prière 

La prière exige une attitude d'humilité. Seul le contact avec notre Sauveur, avec notre Père, avec l'Esprit Saint peut nous changer, nous sanctifier pour que notre prière devienne une vraie relation d'amour avec Dieu.

Le Carême est un temps de prière plus intense et de méditation et de conversion du cœur où l'on peut prendre un temps pour prier en tête-à-tête avec le Seigneur ou faire un chemin de croix tous les Vendredi de Carême.

 

Sources : Catholique.org, lithurgiecatholique.fr  

Pour aller plus loin : Carême : 40 jours sans Nutella ? et Le carême… tout simplement !

À lire aussi